Numéro central : 08 250 POMPE | N° Indigo : 0 825 07 66 73
Île-de-France
Île-de-France
Marseille
Lyon
Lille
Bordeaux
Nantes
Nancy
Maroc
Côte d’Ivoire
26, avenue Roger Hennequin - Z.A. de Trappes Elancourt - 78190 TRAPPES
6, avenue Emile Zola - Z.A. Agavon - 13170 LES PENNES MIRABEAU
31, avenue des frères de Montgolfier - Z.I. Mi-plaine - 69680 CHASSIEU
31-2 rue Luyot - Z.I. B - 59113 SECLIN
6, avenue Paul Langevin - ZI de Pessac Bersol - 33600 PESSAC
Rue des Vignerons - Z.A.C. Les Hauts de Couëron - 44220 COUERON
Zone Inova 3000 - 6, rue du Pré Cohey - 88150 THAON-LES-VOSGES
Lot 54-55 ZI Sapino - Aéroport Mohammed V, Casablanca - 26200 NOUASSEUR – MAROC
Abidjan-Treichville - Av Nanan Yamousso prolongée, Ex Immeuble Simo - 18 BP 2878 Abidjan 19

Régulation d’un bassin d’eaux chargées dans une sucrerie

La plus ancienne usine du groupe Saint Louis Sucre se situe à Roye, dans la Somme (80). Les bâtiments de brique et la belle cheminée de la sucrerie datent de 1831 et dissimulent un établissement ultramoderne qui rénove depuis 2009 une partie de ses installations.

C’est pour des travaux de régulation de niveau d’eau d’un bassin que l’agence Telstar de Lille est contactée en novembre par les services techniques de la sucrerie de Roye.

Petit rappel sur l’importance de l’eau dans une sucrerie :

comme tous les ans au mois d’octobre, commencent les campagnes sucrières. Jour et nuit, les betteraves sont arrachées puis transportées vers la sucrerie où elles sont traitées. Ce traitement nécessite une forte consommation d’eau. Celle-ci est acheminée vers l’intérieur de l’usine où elle sert, entre autres, au nettoyage des betteraves dans un lavoir.

En effet, après déchargement, les betteraves comportent d’importantes quantités de terre, pierre, herbes et feuilles. Elles sont amenées par bandes transporteuses vers le lavoir qui va séparer tous ces éléments afin d’obtenir des betteraves « propres » pouvant être découpées en lamelles. Ce sont elles qui vont servir à l’extraction du sucre.

L’eau qui sort du lavoir est alors envoyée dans des bassins de décantation où les matières en suspension peuvent décanter. Elle est plusieurs fois reversée dans d’autres bassins où, à chaque étape, elle subit le phénomène de décantation. Cette eau, beaucoup plus claire qu’elle ne l’était à son arrivée, est alors stockée dans un grand bassin servant de réserve à la sucrerie.

L’intervention de l’agence Telstar à Roye :

un bassin tampon (le bassin Lecat), situé contre la sucrerie, reçoit les eaux chargées du lavoir avant de les envoyer dans les fameux bassins de décantation situés à plusieurs centaines de mètres.

En été 2016, le lavoir de la sucrerie a été transformé pour augmenter sa capacité. Avec l’ancienne installation, une pompe de 150 m3/h suffisait largement à réguler le niveau du bassin Lecat.

Avec la nouvelle installation (lavoir + lavages des cheminées) le débit de pointe global peut atteindre 250 m3/h… le bassin Lecat a failli déborder et inonder les habitations en contrebas !

Immédiatement, l’agence Telstar fait une visite sur site et propose une solution de régulation de 260 m3/h, en location, du 26 décembre au 11 janvier. La proposition est acceptée.

L’installation d’une Grindex Maxi N sur flotteur avec un régulateur de niveau et les accessoires de raccordement sur des tuyauteries existantes commence.

Les tests sont concluants. La régulation peut commencer.

L’installation de l’agence remplit parfaitement son rôle jusqu’au 11 janvier.

image_pdf