Numéro central : 08 250 POMPE | N° Indigo : 0 825 07 66 73
Île-de-France
Île-de-France
Marseille
Lyon
Lille
Bordeaux
Nantes
Nancy
Maroc
Côte d’Ivoire
26, avenue Roger Hennequin - Z.A. de Trappes Elancourt - 78190 TRAPPES
6, avenue Emile Zola - Z.A. Agavon - 13170 LES PENNES MIRABEAU
31, avenue des frères de Montgolfier - Z.I. Mi-plaine - 69680 CHASSIEU
31-2 rue Luyot - Z.I. B - 59113 SECLIN
6, avenue Paul Langevin - ZI de Pessac Bersol - 33600 PESSAC
Rue des Vignerons - Z.A.C. Les Hauts de Couëron - 44220 COUERON
Zone Inova 3000 - 6, rue du Pré Cohey - 88150 THAON-LES-VOSGES
Lot 54-55 ZI Sapino - Aéroport Mohammed V, Casablanca - 26200 NOUASSEUR – MAROC
Abidjan-Treichville - Av Nanan Yamousso prolongée, Ex Immeuble Simo - 18 BP 2878 Abidjan 19

PEUT-ON SE PASSER DES NAPPES PHREATIQUES ?

En veille sur le marché, nous gardons un œil sur les acteurs et les innovations qui touchent de près ou de loin à la gestion des ressources en eau, que nos métiers impactent à plus ou moins grande échelle. COSUCRA, l’industriel belge spécialisé dans les ingrédients végétaux, a conclu un partenariat avec la SOCIETE WALLONE DES EAUX (SWDE) pour sécuriser son développement tout en favorisant la reconstitution d’une nappe d’eau sur-exploitée.

 

Aujourd’hui, l’usine de COSUCRA est alimentée en eau principalement par la rivière Escaut et par un puits d’eau souterraine. Elle est située sur la nappe phréatique calcaire carbonifère qui s’étend de Namur à Lille et dont le niveau diminue depuis 1910 jusqu’à atteindre un seuil critique à la fin du siècle dernier. Dans ce cadre, en 1995, la Wallonie, la Flandre et la France se sont engagées à réduire leurs prélèvements.

Depuis, les volumes équivalents sont fournis par le complexe de Gaurain-Ramecroix, construit, baptisé et exploité par la SWDE. La Transhennuyère recycle en eau potable des millions de m3 d’eau rejetés par l’industrie minière très active de la région. La mise en fonctionnement de cette station de potabilisation s’est accompagnée d’une augmentation graduelle du niveau de la nappe phréatique, les efforts devant être maintenus pour atteindre le niveau historique.

A partir de 2024, COSUCRA sera approvisionnée en eau potable par la Transhennuyère. L’accord s’étend sur les 25 prochaines années. La SWDE réalisera les travaux de raccordement et la capacité augmentera progressivement à partir de 2026, ce qui permettra à COSUCRA de réduire puis d’arrêter ses prélèvements directs dans la nappe phréatique.

 

Un modèle à dupliquer ?

image_pdf

Laisser un commentaire